Energescence

Bioélectronique - Biorésonance - Énergétique
Bioéléctronique : me contacter pour des mesures ou des bilans bioélectroniques

 
06 49 28 26 97
07 50 95 65 87

 
     

Thérapie fréquentielle
                                      Deux précurseurs Rife et Clark

Raymond Royal RIFE (1888 - 1971)
En 1923, Il mis au point un microscope révolutionnaire dit: Universal microscope qui permettait avec un grossissement de 60000 fois de visualiser l'ensemble des parasites, jusqu'aux plus petits comme les virus.
 rife microscope in vivo
De plus, ce fameux microscope avait la particularité d'observer le vivant, in situ, in vivo dans son environnement organique naturel et vivant. Cela était inédit à l'époque où on devait se contenter d'observer des échantillons en biopsie, en fin de vie et en milieu isolé.
Rife microscope 2
Cet instrumement lui a permis, par la suite, d'étudier avec précision les effets de l'electrothérapie, des champs electromagnétiques et de l'electrostimulation sur les tissus vivants. En particulier l'émission de faibles courants électriques pulsés sur les micro organismes, à partir de générateurs qu'il confectionna dès 1934.On les appelle, toujours, "Machines Rife".
générateur Rife couche
Il détermina notamment que certains courants électriques pulsés à une fréquence précise pouvaient détruire une famille de microbes et pas une autre. Il établit que chaque parasite avait une identité vibratoire et résonnait à une fréquence vitale qui lui est propre. L'envoi d'un courant pulsé et polarisé sur cette même fréquence lui était fatal. Ce fut le début d'une analyse systématique de toutes les fréquences mortelles de l'ensemble des parasites. Durant des années, il dressa méticuleusement la liste M.O.R. (Mortal Oscillatory Rate), utilisée encore aujourd'hui. Liste non exhaustive qui se complète chaque jour avec l'identification de fréquences de nouveaux virus et parasites.
Hulda Clark (1928 - 2009)
Chercheuse, Naturopathe et docteur en zoologie, elle s'est intéréssée au ressenssement de la flore et de la faune intestinale et gastrique. Elle a entrepris des classifications par types et par familles. Pour elle la plupart des maladies trouvent leurs causes dans la prolifération de parasites. En particulier la Fasciola hepatica, plus connue sous le nom de douve du foie. Ou Fasciolapsis Buski, celle de l'intestin. Dés lors, elle n'a eu de cesse de chercher des traitements et des techniques pour les éradiquer de façon ciblée. Comment détruire une population de parasites sans détruire celles voisines? Telle fut sa croisade, mais telle fut, malheureusement, aussi l'inquisition qui s'en suivit.
Nul doute pour elle, les maladies sont pratiquement toutes causées par la prolifération de parasites, conjuguée à la pollution et à l'influence des métaux lourds.
En plusieurs années de recherches, elle engrange des données considérables sur les variétés de parasites et les moyens de les détruire. Elle créé son laboratoire et développe une gamme de produits naturels à base de plantes et de decoctions (brou de noix, clou de girofles, dérivés d'absinthe), d'acides aminés (ornithine) et d'acide folique. Cocktail particulièrement efficaces pour la deintoxication, le déparasitage et la stimulation du système immunitaire.
Hulda Clark Laboratoire
En parallèle, elle travaille sur les signatures vibratoires des parasites et établi son propre tableau de fréquences de destruction des agents pathogènes qui contient plusieures centaines de fréquences clairement testées et identifiées.
Hulda Clark synchrometre
Par la suite, en collaboration avec son fils, elle étudie plusieurs types de traitement par générateurs de fréquences et developpe son propre appareil de detection, le "synchromètre" qui est un oscillateur de fréquence audio capable de detecter des excés ou des manques, par effet de comparaison entre deux substances, une à analyser et une de témoin, posées sur ses deux plaques metalliques.
synchrometre Hulda clark     Hulda Clark synchrometre
Par la suite, avec l'aide de son fils, elle créa un appareil de nettoyage déparasitage, un générateur de fréquence, plus connu sous le nom de "Zapper", générateur à 30 KHz.
Elle obtient de tels résultats, qu'elle édite une procédure adaptée très précise et qu'elle commercialise ses propres zappeurs. 
       Vari Zapper Clark       zapper simple
Pour expliquer ses méthodes de soins, elle écrit plusieurs ouvrages:
Hulda Clark Livre 1      Hulda Clark Livre 2
Enfin, elle termine par son dernier combat contre le cancer, qu'elle considère comme une vulgaire maladie parasitaire dûe, d'après elle, à l'envahissement des cellules par la bactérie clostridium qui devient, sous certaines conditions, oncogènes. Perturbant et vérolant la division cellulaire, au point d'agir, dans tous le corps, comme des sortes de métastases.
Hulda Clark Livre 3      Hulda Clark Livre 4
A t-elle raison? C'est une piste qui vaut la peine d'être étudiée avec soin. Car n'oublions pas qu'en médecine, les plus grandes découvertes sont issus de recherches hasardeuses et empiriques. Bien loin des laboratoires de grands groupes pharmaceutiques qui ont, semble t-il, d'autres motivations que celle de trouver le remède le plus efficace et le moins onéreux ...
Bouton bioelectronique off
Bouton bioresonance off
Bouton sono off
Bouton frequence on
Bouton oligo off
Bouton energetique off
 
Bouton acceuil