Energescence

Bioélectronique - Biorésonance - Énergétique
Bioéléctronique : me contacter pour des mesures ou des bilans bioélectroniques

 
06 49 28 26 97
07 50 95 65 87

 
     
Bioélectronique,  évaluation électronique de la santé 
La Vie naît électroniquement
 
La santé est maintenue électroniquement
" Le bon équilibre et la santé des tissus organiques passent
par la consevation de l'électro-négativité du sang
   
Charles LAVILLE
Toute la vie est basée sur des phénomènes électriques
Tous les constituants de notre organisme, depuis le plus petit de nos atomes (hydrogène), jusqu'au plus complexe de nos organes, Tout, absoluement TOUT répond à un foisonnement et une organisation purement électrique dont L' EAU est l'élément
incontournable et déterminant.
LA VIE EST D'ABORD ET AVANT TOUT
UN PHENOMENE ELECTRIQUE
 bioélectronique éléments électriques bioéléctronique force ionique bioélectronique acides aminés electriques 
 bioélectronique fécondation électrique bioélectronique eau polarisée bioélectronique proteines électrique 
 bioélectronique cellule électrique bioélectronique polarité électrique bioélectronique mitochondrie électrique 
 
Les paramètres phroniques sont électroniques
Tous les paramètres bioélectroniques dits: phroniques (pH, rH2 et rô) sont mesurés par leurs impacts électroniques sur une solution aqueuse.
L'eau pure, est à l'équilibre parfait, mais très instable entres les charges positives de ses ions protons (H+) et les charges négatives de ses ions électrons (OH-). Dans une solution aqueuse quelconque, c'est cette différence avec l'eau pure que l'on va détecter avec le bioélectronimetre.
" Toute perturbation (ionisation, transfert ou déplacement de charges) apportée à une solution aqueuse, modifie les propriétés de l'eau, en tant que solvant actif, propriétés que l'on peut mesurer à l'aide de quelques électrodes judicieusement choisies. Ces électrodes ne "voient" que la nature de l'eau modifiée et non celle des solutés..."   Joseph ORSZAGH
 
energescence bioélectronique paramètres

Le pH quantifie le potentiel magnétique des protons.
Une infime variation du pH de part et d'autre du point isoélectrique de la protéine ou de l'enzyme peut la faire basculer d'un mode acide à un mode alcalin, comme le ferait un commutateur électrique.

Le rH2 quantifie le potentiel électrique des électrons.
En absence totale d'électrons (oxydation), les échanges métaboliques et énergétiques sont bloqués par effet "brûlage", c'est le vieillissement prématuré et à terme la mort annoncée de la cellule....
De même, en excès d'électrons (réduction) les ions Oxygène sont chassés et c'est l'asphyxie ....
Le "trop" étant comme le "pas assez", c'est dans l'équilibre instable du point milieu isoélectrique que le potentiel électrique trouve sa pleine puissance et induit mouvements, échanges et circulation ionique.
 C'est, là même, que se trouve l'effervescence de la vie....

Le quantifie la résistivité, l'isolement électrolytique aux oligominéraux en suspension. Plus la résistivité est faible, plus la densité est élevée, plus il y a d'électrolytes en suspension et donc, plus le passage des courants électriques sera facilité. Les électrolytes servant, en quelque sorte de "ponts" à la circulation du courant.
Or ces courants sont nuisibles car ils déchargent le potentiel électrique, le potentiel de vie. La vie nécessite un potentiel électrique bien isolé de toute décharge ou "fuite" et donc une résistivité forte.
A ce niveau-là, l'accumulation nocive des métaux lourds dans nos tissus est particulièrement néfaste...

En résumé, une oxydation n'est qu'un déficit en électrons et une acidification un excès de protons.
Sans résistivité il ne peut y avoir de potentiel.
Sans électrons, il ne peut y avoir de réactions metaboliques et enzymatiques.
Sans protons, il ne peut y avoir d'échanges hydriques.

 
"L'échange d'électrons est à la base de toute réaction métabolique."   Charles Laville

 
Les dérives du terrain sont d'abord électriques
La dérive n'est que le résultat d'un dérèglement électronique (dépolarisation) du milieu interstitiel. Les échanges membranaires ne peuvent se dérouler que sous certaines conditions électroniques particulières.
Toute baisse de polarité membranaire, occasionne, un changement dans la porosité membranaire et donc une perturbation des échanges ioniques.

Perturbation des échanges de l'extérieur vers l'intérieur de la cellule = Carence - Déséquilibre ionique.
Perturbation des échanges de l'intérieur vers l'extérieur de la cellule = Encrassement - Etouffement.

 
Dans une cellule saine, la différence de potentiel qui s'établit de part et d'autre de la membrane favorise l'échange, l'assimilation et le transfert des éléments. Les éléments régulateurs de la membrane y sont abondants.
La cellule capte l'oxygène et les nutriments nécéssaires à son métabolisme (acides aminés, glucose, acides gras, oligo-éléments, vitamines,...)
Elle transforme et restitue ces éléments en globules, hormones, neurotransmetteurs.
Elle évacue, les résidus des métabolismes (acide urique, urée, créatinine, sels cristalloïdaux, ...)
Processus de polarisation d'une cellule saine  
   
Les maladies ne sont que des désordres électriques
" La cancérisation de la cellule saine serait due à une inversion de la polarité entre le noyau et le cytoplasme; le noyau voyant ses charges positives augmentées en excès. " Charles LAVILLE

Toute inversion de polarité  membranaire, occasionne, un blocage de la porosité membranaire et donc un blocage des échanges ioniques.

Blocage des échanges de l'extérieur vers l'intérieur de la cellule = Dénutrition - Asphyxie - Déshydratation.
Blocage des échanges de l'intérieur vers l'extérieur de la cellule = Empoisonnement - Intoxication.

 
Par carence en certains éléments régulateurs  comme les Sodium/Potassium ou Calcium, qui contrôlent la porosité de la membrane cellulaire, l'équilibre se rompt. La cellule est malade, la différence de potentiel, de part et d'autre de la membrane se réduit, voir même, s'inverse. Cela a pour conséquence de bloquer les futurs échanges, l'assimilation et le transfert des éléments.
De fait, les réactions comme la catalyse enzymatique et le cycle énergétique ne peuvent plus s'efectuer.
La cellule se sclérose....
Dépolarisation et inversion de polarité d'une cellule  

 
Les remèdes 
Les "remèdes" qui doivent permettre de "redresser" le terrain, possèdent des caractéristiques phroniques dont les coordonnées sont totalement à l'opposés de celles des maladies à rectifier.
Autrement dit, et en simplifiant, si vous voulez redresser les paramètres d'un terrain pathologique se situant dans la zone bioélectronigramme: alcalin / réduit, vous choisirez plutôt des remédes dont les paramètres se situent dans la zone: acide / oxydé. c'est à dire, la zone orthogonalement opposée.

 
energescence bioélectronique redressement miroir Pt
 
Ainsi, les microbes pathogènes qui se développent favorablement en milieu Alcalin/Réduit seront contrariés par des antibiotiques plutôt Acide/Oxydé.
 
Faire un bilan : Mesures ou bilan personnalisés bioélectroniques : contacter votre praticien en Bioélectronique à Rocbaron dans le Var
Bouton bioelectronique on
Bouton bioresonance off
Bouton sono off
Bouton frequence off
Bouton oligo off
Bouton energetique off

 
Bouton acceuil
  A PROPOS INFOS PRATICIEN  
  Mentions légales
Me contacter
 
Bioélectronique
Blog Energescence

 
Bilan bioélectronique